Changement de tactique

Je ne poste plus grand chose sur le site, mais j'ai quand même des idées. Quand j'ai fait une nouvelle recherche et que j'ai trouvé un truc intéressant, je me le note dans mon petit wiki maison! C'est pas très propre ni toujours compréhensible, mais c'est utile pour moi.

Alors je le rend disponible sur le site. La section "Wiki-Zim" est donc un export de mes notes fais avec le logiciel "Zim".

Wiki-Zim

Python et reconnaissance vocal

pySpeech est un utilitaire pour Windows qui permet de faire de la reconnaissance vocal avec Python. Non pas que je suis passé à Windows (Je valide et signe: je préfère Linux! Windows c'est nul!) Mais malgré cela je suis bien forcé d'avouer que Linux ne permet pas tout! Et pour la première fois je constate un domaine ou Linux est vraiment à la traîne: La reconnaissance vocal.

Il existe quand même nombre de projet sûr le sujet qui fonctionne sous Linux, mais principalement en Anglais! Les programmes qui traitent le français son, pour le moins, très peu efficace! Et c'est pour cela que je me suis tourné vers Windows! Car malgré tous ces défauts, Windows possède un système de reconnaissance vocale très efficace! Il suffit de savoir s'en servir!

Et voici donc pySpeech.
Télécharger, installer et utiliser simplement le petit script d'exemple.

Et si comme moi vous ne voulez pas que Windows exécute des commandes et affiche le widget, il vous faut quelques modifications: Dans l'application speech: C:\Python27\Lib\site-packages\speech.py
Remplacer les lignes suivantes. Ligne 66 par:

_recognizer = win32com.client.Dispatch("SAPI.SpInProcRecognizer")
_recognizer.AudioInputStream = win32com.client.Dispatch("SAPI.SpMMAudioIn")
Ligne 112 par:
_ListenerBase = win32com.client.getevents("SAPI.SpInprocRecoContext")

A partir de là, tout est possible!

Baloo_file_cleaner est un balourd

La dernière mise à jour de kubuntu a ajouter une nouvelle fonctionnalité à mon système! L'indexation des fichiers pour des recherches ultérieur (je crois)! Dans la théorie c'est cool... dans la pratique c'est vraiment fienteux! Malgré mon processeur 4 cors le machin à tourné pendant des heurs en utilisant constamment 25% de mon CPU.

Voici donc comment désactivé cette fonction d'indexation sur un kubuntu 14.04

Aller dans "Configuration du système" et cliquer sur "Recherche sur le bureau". Au bas de la fenêtre vous aurez "Enable Desktop Search" à décocher. Le processus "Baloo_file_cleaner" devrais se désactiver dans l'instant!

Qualité de l'eau

Qualité de l'eau sur Benfeld

Les entretiens

Quand on recherche un emploi, on nous explique régulièrement comment il faut faire notre CV ou comment nous vêtir, mais rarement comment parler et que dire à notre recruteur! C’est pourtant ça qui vous rendra attractif ou non.
J’ai eu de nombreux entretiens, t’en comme recruteur que comme un hypothétique recruté, mais aussi une formation de deux jours sur le sujet et plus tard un patron qui m'a expliqué quoi dire à son client pour que ce dernier accepte que je travail chez lui! Je partage quelque unes de ces idées dans l’espoir qu’elles seront utiles à d’autre.

La préparation:

Un entretien, comme n’importe quel oral ou présentation doit se préparer. “Préparer quoi?” me direz vous, et bien simplement votre histoire. Car un entretien n’est, en finalité, qu’une histoire. Celle d’un homme, d’une carrière et d’un parcours. Comme toutes les histoires il y a des hauts et des bas, du bon et du moins bon. L’important c’est d’avoir une bonne histoire! Alors préparé là. Demander vous dans quel ordre l’aborder (chronologiquement ou trié par expérience?), quel sont les éléments qui doivent transparaître, ceux qui doivent rester en mémoire. Demandez vous aussi; est-ce intéressant. Est-ce utile pour votre auditeur? Est-ce ennuyeux?
De façon générale n’en faite pas un compte de fée mais ne vous dévalorisé pas non plus. Le meilleur moyen de vous préparez est bien sur de simuler un entretien avec une personne que vous connaissez et qui pourra réagir avec vous. N'hésiter pas à en faire trop, à commencer devant la porte alors que lui est dans le bureau, à lui serrer la main et à lui faire des faux sourires typiques des entretiens (Sans que ça se vois évidement!) Si vous faite bien votre simulation, votre faux recruteur se prendra sans doute au jeu et vous testera, il essaiera de vous piégez et de poser des questions embarrassantes ou stupides. Dans ce cas n'hésitez pas à répondre sérieusement car cela vous entraînera à réagir à l’imprévu. Sachez que les recruteurs aiment vous mettre dans des situations embarrassantes rien que pour voir vos capacités d’adaptations et de réactions. Si personne ne veut “s’amuser” avec vous, faite le sérieusement, devant un miroir ou, mieux encore, devant une webcam. Si vous vous trompez ou douté ne vous arrêtez pas, aller jusqu’au bout et tenté de vous rattrapez. Les recruteurs en vois de toutes les couleurs et seront heureux de voir que vous savez vous rattrapez après une bourde. Plus vous êtes préparé et plus vous serez à l'aise.

Le premier contact et la présentation:

Préparer bien votre premier contact. C’est souvent le plus important. La plupart des recruteurs auront déjà prit une décision d’est les premières minutes de l’entretien, parfois avant même d’avoir dit un mot. Donc quand vous rencontrez la personne, soyez souriant, dite bonjour, donné une bonne poignée de main. Une main molle et fuyante en dit long sur une personne, alors qu’une bonne poignée ferme et décidée donne un premier contact qui montrera votre confiance. De la même façon, présentez vous correctement au niveau vestimentaire,capillaire, … odorant… (oui c’est drôle dit comme sa, mais c’est important!) Il est évidement inutile de venir déguisé en pingouin pour un poste de balayeur, mais essayé de correspondre au poste hiérarchiquement au dessus du votre.
Puis vous devez vous asseoir (la plupart du temps), ne le faite qu’après votre recruteur ou quand il vous invite à le faire (c’est ridicule vous me direz, mais l’inconscient du recruteur remarque ces choses là). Garder une attitude souriante et ouverte, ne croisé pas les bras devant vous, ni les jambes, gardé votre sac et vos affaires près de vous et ne vous étalez pas. Si vous avez de la place sur le bureau face à vous, mettez y simplement un stylo et un bloc papier afin de prendre des notes. Et ce dernier points est très important! PRENEZ DES NOTES. Ça fait sérieux, c’est utile pour plus tard et si vous êtes stressé, n'hésiter pas à garder votre stylo en main (sans trop le triturer ou vous énerverez la personne face de vous.) cela masquera un peut votre stress.

Parler de vous:

La plupart du temps le recruteur commencera par vous présentez la société, prenez quelques notes, montrer que vous êtes intéressé, POSER DES QUESTIONS (sans abuser), hocher la tète de temps en temps et entré en contact avec lui (visuellement, intellectuellement, etc…) Rien de pire qu’une personne léthargique ou totalement détachée, surtout quand vous voyez le dixième candidat de la journée.
Et puis vous parlerez de vous et raconterez votre histoire, celle que vous aurez préparé. Vous pourrez donc vous présentez sans hésitation, en allant à l'essentiel. Ne vous répétez pas trop, ne minimisé pas votre passé et dite les choses simplement.

  • J’ai travaillé pour tel société.
  • J’ai eu une période de chômage.
  • Je suis, en effet, un Orang-outan.

Bref, simple et concis. n’ajoutez pas trop d’adjectif. Les “j’ai fait un petit peut de…” ou “j’avais un peu de…” ne sont pas utile, rester binaire et ne nuancé pas trop, soit “vous avez fait...” soit vous n’avez pas fait et dans ce dernier cas pourquoi en parler? Bref, RESTER POSITIF.
Si comme moi vous avez eu un parcours quelque peu erratique n'hésitez pas à “arrondir les borts”. Car non, vous n’avez pas eu “deux ans de chômages” mais “une période qui vous a permis d’accomplir des projets personnels”. Vous n'êtes pas “un ex-autoentrepreneur qui c’est planté” mais “un opportuniste qui a fait une expérience positive et enrichissante”. Et non, vous n'êtes pas “en procès avec votre ex-patron”, vous avez “décider de revenir dans votre région d’origine et vous rapprocher de vos racines” (si vous avez fait un déménagement). Et enfin, “je ne suis pas un Orang-outan”, mais “un hominidé doté de cognition”.
Dans la pratique çà revient au même (ou presque.), mais la deuxième formulation est tellement mieux!
De façon générale il faut tourner votre histoire afin de coller au poste proposé! Si vous postulez pour être ouvrier ne vous étalez pas sur votre expérience de chef d’équipe, dite plutôt que vous êtes très autonome. Montrer que vous savez de quoi vous parlez et que vous comprenez les objectifs de la société (le pognon, la rentabilité… pour la plupart.) N’oublier jamais que le principal intérêt de vous recrutez c’est que vous serez rentable.

De façon générale vous devez vous mettre à la place du recruteur et vous demandez se qui vous rassurerais lors d’un entretien. Essayer aussi de toucher le recruteur (non, pas physiquement…) ou de faire un peu d’humour. Imaginer que le recruteur rencontre sont patron dans le couloir et ce dernier demande si il à déjà fait un choix pour tel poste, il réfléchi et répond: “Oui, je sais plus sont nom mais c’était le type qui se prenais pour un Orang-outan, j’ai son CV”. Donnez vous un signe distinctif ou une particularité qui permettra à votre recruteur de se souvenir de vous. (Évité le ridicule quand même) Ayez un parcours qui vous est propre et qui semble original.

En suivant ces quelques règles et en vous entraînant vous saurez faire face à votre recruteur, vous pourrez correctement argumenter sur vos différentes expériences et sur vos points forts. Vous pourrez aussi relativiser vos points faibles et les rendre moins importants pour le recruteur! Tout est dans la façon de raconter l’histoire, et non dans sont déroulement réel. Vous le savez sans doute, mais il est bon de rappeler que vous aurez forcément de nombreux entretiens avant de trouver un job, alors utilisez tous les moyens à votre disposition pour être visible sur le marché du travail (Sites internet, petites annonces, lettres de candidature, Pôle-emploi, etc.) et plus vous en ferez, plus vous serez à l’aise.

Et sur ce: bonne chance.

Petite balade.

Traitement des images DNG

Linux n'est pas le système rêvé pour la gestion ou le traitement des photos. Cependant il existe quelques logiciels qui permettent de faire des choses intéressantes:

digiKam

C'est un programme de gestion de photo, il permet de visualiser les images de tous format (y compris les RAW) de faire quelques modifications de bases ou encore de les partager sur internet!